Electronique

Redressement du triphasé

Allure du champ magnétique vu par les 3 phases de l’alternateur:

TOUTES LES COURBES SONT TRACEES POUR w=1 rad/s (vitesse de rotation du disque) ET SUR UN DEMI TOUR (t compris entre 0 et Pi)

Allure du signal récupéré à chaque phase.

On retrouve bien le déphasage de 2*Pi/3 par le calcul à partir de l’allure du champ magnétique.

On obtient donc 3 sinusoïdes déphasées de 2*Pi/3 qu’il va falloir redresser pour obtenir une tension continue. Pour cela, on réalise un pont de diode qui va redresser de façon grossière puis on peaufine en ajoutant un condensateur en parallèle qui se charge quand la tension augmente et amortie la diminution de tension en se déchargeant. Le schéma du redresseur est le suivant:

La diode est un composant électronique qui ne laisse passer le courant que dans un sens (celui du triangle de la schématisation). Ainsi la diode contraint l’orientation du circuit (elle oblige le courant à ne passer que dans un sens). Elle joue en quelque sorte le rôle d’aiguilleur en imposant un chemin au courant. Ici, l’aiguillage est réalisé de telle manière que la tension de sortie juste après le pont est toujours positive. Mathématiquement, on prend la valeur absolue du signal:

Ces trois signaux sont ensuite additionné puisque les fils se rejoignent. Le pont de diode délivre donc le signal suivant:

Avec le pont de diode, l’essentiel du travail de redressement à été réalisé puisqu’on a obtenu une tension positive de période Pi/24 et qui oscille entre 2 et sqrt(3) V.

On cherche à présent à lisser ce signal. On utilise un circuit RC classique. Le condensateur se charge lors de la phase ascendante de la tension et se décharge dans la sortie lors de la phase descendante de la tension ce qui l’amortie. La décharge du condensateur est une exponentielle décroissante de constante de temps 1/RC. Il s’agit donc de choisir RC très petit pour que la constante soit très grande. Il s’agit surtout de déterminer la capacité adaptée à la puissance du circuit.

Si on considère que le condensateur C se décharge à courant Imax constant pendant une durée T qui correspond à une période de votre signal et que la chute de sa tension est inférieure à U, on a la relation:

C=(Imax*T)/U

Dans notre cas, T=Pi/(24*w) et la chute de tension est inférieure à U=(2-sqrt(3))*Umax. Pour connaitre Umax et Imax, le plus simple est de les mesurer pour une phase. Si vous mesurez au multimètre n’oubliez pas que vous mesurez les valeurs efficaces. Pour avoir les valeurs maximales, il faut les multiplier par sqrt(2).


Publicités